23 oct. 2014

Digi Crates Records auteur du 'Nujabes Scam'


L’exploitation d'une oeuvre devenue mythique par des tiers peu scrupuleux, atteint de nouveaux sommets. Suite à une arnaque des plus méprisables, où l'héritage d'une référence emblématique disparue, fut illégitimement exploité, afin d'extorquer de l'argent à ses fans, Le Gros Tas de Zik se lance dans l'information pure.

C'est aux alentours de la semaine dédiée au Japon que cette affaire eut lieu. Durant une courte période, des comptes sur les plateformes digitales (iTunes, Bandcamp, Spotify etc...) au nom de Hydeout Productions ont été crées, distribuant au passage les albums du label, réalisés par NujabesFat Jon et Uyama Hiroto.

Pendant plusieurs jours, des fans ont acheté ces albums en pensant supporter les artistes et leur proches. Quelques jours plus tard, la communauté découvre la supercherie, via le twitter de l'activiste Bob42jh (co-fondateur de Cult Classic Records) :


Dès lors, les questions sur l’identité des personnes impliquées commencent à se poser, et une investigation se met en marche. Le mot de la fin commence à pointer le bout de son nez, à la date du 16 octobre avec les révélations du producteur Marcus D , l'acolyte de Substantial (avec qui Nujabes réalisa son premier album) :



Avec cette capture d'écran et ce tweet, les responsables se font identifier. Le coupable s'appelle Digi Crates Records. Géré par Cory Atkins (qui n'est autre que le rappeur Hus Kingpin), ce label new-yorkais, connu pour ses très nombreux hommages à Nujabes et Samurai Champloo, fait l'objet d'avis mitigés de la part des fans, positifs par la qualité de certains projets, et négatifs en matière de management et de traitement/rémunération des artistes. Suite à cette révélation, les faux comptes Hydeout se voient supprimés dans les secondes qui suivent.

Le lendemain, Digi Crates invoque dès lors un "deal" avec les "nouveaux ayant droits" de la musique de Nujabes et promet une annonce officielle, avant de nier ou effacer toute réaction à ce sujet.


Apres de longues investigations, plusieurs points sont établis :

- La famille de Nujabes (son frère Mao et ses parents) demeure seul ayant-droits légitime de sa musique.

- Digi Crates avait semble t-il les droits de faire UN SEUL album hommage
- Le supposé deal invoqué par Digi Crates n'impliquait aucunement l'utilisation du nom Hydeout Productions et ce fameux "ayant-droits" ONEPEACEMUSIC, n'affiche aucune trace de la moindre musique de Nujabes / Uyama Hiroto et du-dit accord sur sa plateforme.

To This Union A Sun Was Born reste le seul album de Nujabes officiellement disponible sur Bandcamp.
Dans l'attente de nouveaux éléments sur cette affaire, Le Gros Tas de Zik vous recommande vivement de faire preuve de vigilance lors de vos achats digitaux. 

Concernant les "hommages", la rédaction vous conseille de ne pas débourser le moindre centime pour des projets réalisés par des personnes complètement extérieures aux noms invoqués, surtout si le but est de vous faire payer pour une pale copie illégitime du travail de vos références.

Gros big up à ORION ANAKARIS, MARCUS D, BOB42JH et MR TANG LEE pour les infos et leur implication.

PEACE

Enregistrer un commentaire

Whatsapp Button works on Mobile Device only

Start typing and press Enter to search