20 mars 2018

Report : The Doppelgangaz + Vax-1 @ La Marquise (18/03/18)



La date du dimanche 18 mars voyait l'entrée de Galant Records dans la fourmilière événementielle lyonnaise. Pour marquer le coup, le nouveau label hip-hop lyonnais a fait appel aux services de valeurs sûres en matière de retournement de péniche. Une présentation en bonne et due forme de l'un de ses trois pôles d'activités (événements, rééditions de pépites et sorties digitales de projets originaux).

Pour la seconde fois, La Marquise accueillait à son bord The Doppelgangaz duo hyper-prolifique de la scène new-yorkaise, et en première partie Vax-1, chef de file du collectif La Mégafaune

Les personnes venues sur place ont bravé la flemme dominicale et les températures pour voir le Rhône en flammes. Ont-elles eu satisfaction ? La réponse ici :

Vax-1 + guests





Fort de riches collaborations, avec notamment les belges de l'Or du Commun, le beatmaker lyonnais Vax-1 (membre des Galant Troopers) ouvre le feu, les pads chargés de cartouches instrumentales. Il plante le décor tout en ouvrant les portes de son catalogue passé et à venir.




De son travail solo ou en groupe comme Patient Zero (binôme avec Panda Dub), entre inédits et morceaux aux refrains scandés par le public, Vax-1 était l'administrateur de la première dose du soir. En plus de sa prestation sur machines, quelques compères de La Mégafaune se sont emparés du mic', pour jouer en live quelques tracks, déjà dans les mémoires lyonnaises.

The Doppelgangaz





Venu en nombre, le public a sacrifié le confort d'un dimanche pantouflard pour un concert en grande pompes. 

Avec le souvenir d'un premier passage incendiaire en 2014 et chauffée à blanc par Vax-1 et son gang, La Marquise hurle son envie de voir Matter Ov Fact et EP investir la scène. La voila exaucée : les deux rimeurs capés sont là, prêts à en découdre !




Pas le temps de niaiser, leur show démarre sur le chapeaux de roue, avec la spontanéité d'un drive-by devant un lavomatic. L'affiche promettait des flammes, elle offre finalement un brasier de folie furieuse. Une frénésie généralisée, à l'épreuve des coupures de courant et du créneau dans lequel s'est produit le concert. 




La discographie du Ghastly Duo composée d'une quinzaine de projets sortis en une décennie était gravée dans l'esprit de l’équipage du soir. Ajouté au déjà classiques Holla x2, le show était l'occasion de découvrir quelques extrait du prochain album intitulé AAAAGGGHH. 

Un bel exercice de pyromanie collective, qui a littéralement fait tanguer le bateau, partiellement filmé avec les moyens du bord :





En résumé : c'était fort, c'était fou. Le concert a engrangé des pelletées de décibels de clameur et des litres de sueur. 

Un premier événement réussi, fourni par un label qui se donne pour mission de remettre le rapport artistes-public au centre de l'échiquier, et qui fixe les prochains rencards chez Galant Records
Une entrée en matière, aussi fat que la ruée d'un éléphant dans un magasin de porcelaine. Les radars sont à jour et les rendez-vous sont pris !

Ce n'est qu'un début !


Live Report : Alpha Diallo / @AlphaDigger
Photos : Lucille Mouret / Instagram

Toutes les photos de la soirée sont à retrouver ici

Enregistrer un commentaire

Whatsapp Button works on Mobile Device only

Start typing and press Enter to search