21 mai 2018

Report : Black Milk & Nat Turner Band + Komo Sarcani @ Le Periscope (20/05/18)



Dimanche 20 mai, veille de jour (à moitié) férié, c'est au Périscope que le rappeur/beatmaker Black Milk, sur invitation de Notorious Entertainment, a défendu le déjà monumental album FeverPlus d'un an après son concert à l'Épicerie Moderne (où il donna un show dantesque, malgré sa blessure et son pied dans le plâtre), c'est une fois de plus avec le Nat Turner Band qu'il s'est produit en terres lyonnaises.

 

En première partie le parisien Komo Sarcani qui compte de nombreuses collaboration avec la fine fleur de la scène U.S dont Black Milk. Retour sur l'un des shows les plus attendus de la période printemps-été.


L'Original Festival (juillet 2009, octobre 2011), l'inauguration des Welcome To Detroit (avril 2015), A Vaulx Jazz (mars 2017) et Le Périscope (mai 2018) : Black Milk compte cinq concerts lyonnais en une quasi-décénnie. Chaque passage étant unique, l'attente quant à l'interprétation live de son dernier album, aussi ambitieux qu'abouti, était grande.

Parfaite retranscription de la folie Fever ? Partielle retransmission en l'absence d'une partie de son phénoménal line-up ? Voici ce que la rédaction retient :


Komo Sarcani





Komo Sarcani ouvre les hostilités. Activiste de la scène underground hexagonale, il est l'un des rares artistes indépendants français à compter autant de collaborations avec des noms de la scène américaine, encore plus avec des références du hip-hop de Detroit (Illa J, Guilty Simpson, Black Milk, Frank Nitt...).

Le fondateur du label Tomawack fait la jonction entre public francophone et influences outre-atlantique, à travers son interprétation de son album Amour Noir. Une mise en bouche de circonstance avant le plat de résistance !


Black Milk & Nat Turner Band





La grande bâche FEVER bien en évidence, les trois musiciens basés à Washington D.C composant le Nat Turner Band prennent place sans leur frontman. Malik Hunter à la basse, Aaron Abernathy aux claviers et Daru Jones à la batterie démarrent puis se font rejoindre par Black Milk sur But I Can Be.

Le groupe déroule les titres du dernier album d'entrée de jeu. La foule est conquise et une ambiance de feu s'instaure en l'espace de trois morceaux. Nombreux sont les profils présents entre les quatre murs du Périscope. Des festivaliers happés par la performance de l'année dernière aux fans de la première heure, en passant par les personnes qui ont fait confiance à la programmation du Péri', tous sont impliqués dans le show.




Passé la découverte sur scène du nouvel opus, Black Milk donne satisfaction aux fans vétérans et se met à creuser plus profondément dans sa discographie et avec le crew se permet quelques improvisations, notamment sur le thème de What's The 411? de Mary J. Blige & Grand Puba. L'indécrottable Sound The Alarm était aussi de mise, dans une version live prenant aux tripes et secouant les nuques !




Cette escale lyonnaise du "Fever Tour" était bien plus qu'un "bon concert de rap". Un pur moment de musique, orchestré par une somme considérable de talents, et portée par un Daru Jones monstrueux à la batterie (qui a commencé la pratique à l'age de 4 ans dans les églises).

Scotchés à ce qui se passait sur scène du tout début à la toute fin, on ressort de concert une fois de plus giflés par la performance de Black Milk et le Nat Turner Band... 

Un combo MC de Detroit / groupe de Washington D.C (avec des membres de l'Ohio, New-York et DC) qui a fait ses preuves et qui a apporté son lot de questionnements au sein de la communauté Le Gros Tas de Zik. Certains membres du carré VIP se sont demandés si une collaboration Black Milk - Oddisee (référence de Washington DC qui ne se présente plus) était envisageable. Nous sommes directement allés lui poser la question :


"Oui tout à fait ! Oddisee et moi échangeons souvent. Une collaboration devrait voir le jour dans le futur. D'autant plus que lui et moi sommes pareils. Nous partageons la même vision sur énormément de choses." - Black Milk

En sueur, les oreilles choyées et la tête remplie d'espoir pour les sorties à venir, nous rentrons d'un concert à marquer d'une pierre blanche...

Toutes les photos du concert ici


Live Report : Alpha Diallo / @AlphaDigger / Instagram
Photos : Paul Bourdrel / @Paulbourdrel

Enregistrer un commentaire

Whatsapp Button works on Mobile Device only

Start typing and press Enter to search