5 juil. 2018

Report : R+R=Now + Cory Henry + BadBadNotGood @ Jazz à Vienne (04/07/18)


La soirée du 4 juillet 2018 à Vienne était centrée sur une génération de musiciens que certains qualifient de "nouvelle" et d'autres "d'actuelle". Une conjugaison du futur et du présent qui s'est faite au Théatre Antique avec à l'affiche : BadBadNotGood, Cory Henry & The Funk Apostles et R+R=Now, nouveau supergroupe mené par Robert Glasper.


Trois formations qui ont apporté trois énergies différentes dans leur prestations. Trois approches différentes mais complémentaires dans une soirée qui était une fenêtre ouverte sur la pluralité dans le jazz d'aujourd'hui.


BADNADNOTGOOD





La formation canadienne est la première à se produire. Connue pour ses collaborations et réinterprétations, elle est à l'image de toute une population de mélomanes, à la fois versée sur les instruments et nourrie au hip-hop.

Un groupe de jazz sur le papier -- mais de loufoques, éternels imaginatifs, et au final de révolutionnaires beatmakers hip-hop et electro dans le cœur !
- Paula Mejia / Prefix Magazine


Une description qui prend tout son sens au vu de leur passage. La formation est restée dans le registre qu'elle maîtrisait et rend une prestation sans ratures, aux allures de session studio en plein air. Tout comme les albums, tout comme les vidéos, le groupe est dans l’interprétation pure.

Les quatre membres sont vissés sur leurs instruments. Le principal focus est la pratique. La découverte ou la redécouverte du répertoire du crew, comme le titre Lavender co-produit par Kaytranada et avec Snoop Dogg, tirant à boulets rouges sur Donald Trump, se fait sans voix ni réelle occupation scénique...

Un beau plantage de décor qui pose les bases du reste du line-up !


Cory Henry & The Funk Apostles






Apres une première partie qui était dans la transmission d'une vibe intériorisée, l'heure était à l’extériorisation avec Cory Henry & The Funk Apostles. Habitué à la grande scène, le "libero" de Snarky Puppy, désormais dans un parcours solo, confirme son statut de valeur sûre au Jazz à Vienne.




C'est dans une vibe funk, portée par une ferveur gospel que se produit le septet. Le son est explosif et les corps se bougent. Artistes et public discutent par l'échange de phrases musicales, de tapes des mains et de chaleureuses clameurs. On assiste à une messe du funk. Le public, alpagué par les reprises de titres populaires écoute religieusement les sermons en musique du pasteur Cory Henry et son band.




Le Théâtre Antique s'est mué en église du groove et laisse le champ libre à R+R=Now, la formation la plus intrigante de la soirée...




R+R=Now





Nouveau projet regroupant une Dream Team de prodiges et de figures du jazz actuel, R+R=Now (Reflect Respond Now) est la rencontre de Robert Glasper, Derrick Hodge, Christian Scott, Terrace MartinJustin Tyson et Taylor McFerrin.  Un groupe faisant la somme de haut profils individuels qui nécessiterait plusieurs articles pour présenter l'importance des parcours de chacun.



Nous venons tous du même jardin de béton et nous produisons une musique fluide, intègre et ouverte que traversent les courants du jazz, du hip-hop, de l’EDM et même du reggae !
- Robert Glasper dans Billboard Magazine 


Avec des bouts d'interviews glanés dans des magazines et l'album Collagically Speaking en guise d'avant-gout, c'est sans balances ni interview préalable, que journalistes, équipes et spectateurs à Vienne découvrent, en même temps et à la même enseigne, ce rassemblement nouveau.




La facilité à laquelle R+R=Now arrive à se jouer des codes et des étiquettes se fait sentir. La pluie ajoute du cachet à une performance frôlant l'irréel. Que ce soit lors d'envolées solo ou de mouvements groupés, l'effectif se ballade avec une aisance déroutante dans plusieurs décennies d'histoire et tout autant de codifications et de langages, que chaque membre maîtrise sur le bout des doigts.

Élaborée, rythmée et sensible, la prestation de R+R=Now était une gifle que la pluie n'a pas su déjouer. Une belle progression qui conclut en beauté la soirée !




Entre science des instruments et transmission plurielle d'émotions, la soirée a commencé par de la pratique sans fioriture, une messe funk et a fini sur un véritable All Stars Game

En conclusion : la soirée New Génération de Jazz à Vienne fut littéralement un festival dans le festival, tant les humeurs et intentions d'un groupe à l'autre étaient complémentaires, touchant différents profils de spectateurs.



Live Report : Alpha Diallo
Photos : Paul Bourdrel

Enregistrer un commentaire

Whatsapp Button works on Mobile Device only

Start typing and press Enter to search