Dyl Thomas & Saint Surly - ¥100

mars 12, 2020 0 comments

Sorti ce jeudi 12 mars, le nouvel album du label Pang Production, signé Dyl Thomas au micro & Saint Surly aux beats, fait la jonction entre l'adolescence de gamers australiens et les salles d'arcade japonaises.


100 yens, c'est la pièce qui permet un moment d'évasion sur les bornes d'arcade. La somme requise pour entrer dans l'arène ou lancer une expédition. 100 yens c'est aussi le nom d'un projet qui transpire le retro-gaming et le hardware vintage.

Un projet clairement localisé entre la fin des années 90 et le début des années 2000. Parmi les repères temporels : ses grosses productions boom-bap, ses bruitages piochés dans divers épisodes de Street Fighter, des jeux Dragon Ball et les consoles arborées dans le visuel.



On y ressent les milliers d'heures de mode arcade, d'écriture et de beatmaking. En plus de nous rappeler les soirées week-end gaming entre potes, le duo convie des noms familiers comme Nelson Dialect et Adam Koots au ponçage de bandes magnétiques et de cartouches.

Que l'on soit simples curieux, nerds acharnés, manette ou stick arcade, les ¥100 australiens sont à découvrir ici :

Commentaires

Related Posts

{{posts[0].title}}

{{posts[0].date}} {{posts[0].commentsNum}} {{messages_comments}}

{{posts[1].title}}

{{posts[1].date}} {{posts[1].commentsNum}} {{messages_comments}}

{{posts[2].title}}

{{posts[2].date}} {{posts[2].commentsNum}} {{messages_comments}}

{{posts[3].title}}

{{posts[3].date}} {{posts[3].commentsNum}} {{messages_comments}}

Recent Comments

Formulaire de contact